LETTRES INFOS 2022 VP CDCA PA 90

LETTRE INFO N°202 du 30/03/2022 Vice-présidente CDCA 90 Personnes âgées

1.CDCA N°2 du 90.

* Plénière N°2 : elle pourrait se tenir début mai ! date ? à suivre.

dans l’ordre du jour possible ,entre autres points, la convention 2021-2024 CNSA / MDPH /CD.

* les élections des membres des bureaux CDCA devrait se faire

en avril en vote par correspondance.

· RENCONTRE mensuelle Direction Autonomie et « usagers candidats au bureau » : le 13 avril.

2.LOGEMENT / Haut-Doubs. Un projet d’habitat inclusif pour les seniors à Morteau.

Le projet de Néolia a été retenu sur la commune de Morteau dans le cadre de la démarche « Bien vieillir dans les Petites Villes de Demain ».

Le concept Villa Génération : 17 logements à loyers modérés et adaptés pour favoriser le « bien vivre » des seniors. Destiné à des personnes âgées, faisant le choix d’un mode d’habitation regroupé autour d’un projet de vie sociale et partagé, cet habitat inclusif permet selon l’Etat de rompre l’isolement et constitue un enjeu majeur face à la transition démographique prévue durant les prochaines années.

https://hebdo25.net/haut-doubs-un-projet-dhabitat-inclusif-pour-les-seniors-a-morteau/

3.ACCES AUX SOINS/ La plateforme numérique du service d'accès aux soins va pouvoir se déployer. … L'objectif de ce service est d'orienter les patients vers une consultation en ville, vers une téléconsultation ou vers les urgences. En parallèle, une concertation devait s'ouvrir entre médecins libéraux, professionnels hospitaliers et pompiers, afin d'essayer de sortir de l'imbroglio des numéros d'appel (15, 18, 112, 116-117).

Désengorger les urgences et orienter vers des plages disponibles en médecine de ville

D'ores et déjà, 22 territoires ont mené - ou devaient mener - une expérimentation, suite à un appel à projets lancé en juillet 2020 (voir la carte interactive du ministère).

Une généralisation progressive dès avril 2022.

https://www.banquedesterritoires.fr/la-plateforme-numerique-du-service-dacces-aux-soins-va-pouvoir-se-deployer

4.AIDANTS / Baluchonnage, relayage : où trouver un service de répit à domicile ? Né au Québec à la fin des années 1990, le baluchonnage – ou relayage – a mis du temps à se développer en France. La loi Essoc de 2018 a permis son expérimentation, grâce à des aménagements spécifiques du code du travail. Quels sont les avantages de cette forme de répit ? Comment y faire appel ? Explications.

Solution de répit en domicile, le baluchonnage consiste à relayer l’aidant pour une durée de plusieurs jours. Il est remplacé auprès de son proche en perte d’autonomie par un professionnel formé, qui va jouer au quotidien le même rôle que lui.

Pas question, par exemple, d’interrompre la venue de l’aide à domicile ou de tout autre professionnel qui accompagne le proche aidé habituellement. https://www.agevillage.com/actualites/baluchonnage-relayage-o%C3%B9-trouver-un-service-de-r%C3%A9pit-%C3%A0-domicile

5.POUR VOUS OU VOS PROCHES / Prendre rendez-vous avec son conseiller retraite : un nouveau service en ligne. Vous préparez votre départ à la retraite ? Vous souhaitez faire le point sur votre dossier de retraite ? Le nouveau service en ligne « Prendre un rendez-vous » avec son conseiller retraite mis en place par l'Assurance retraite simplifie la prise de rendez-vous adapté à votre situation avec un conseiller retraite. Le portail lassuranceretraite.fr propose depuis début mars 2022, un nouveau service destiné à améliorer et à simplifier la prise de rendez-vous avec un conseiller retraite pour les assurés. https://www.senioractu.com/Prendre-rendez-vous-avec-son-conseiller-retraite-un-nouveau-service-en-ligne_a24434.html

6.AUTONOMIE/ ANALYSES CNSA/

« Rendez-vous de la recherche sur l’autonomie » ! Premier webinaire *Cartographie de la perte d'autonomie des personnes âgées à l'échelle départementale.

Jeudi 31 mars 2022, de 13h00 à 14h00

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) proposera cette année des rendez-vous plus réguliers, sous format webinaire, pour partager les principaux résultats des recherches auxquels elle apporte son soutien.

9 mai,13h-14h Domicile ou EHPAD, quel est l’environnement le plus protecteur pour les personnes âgées ?

24 mai,14h-15h30 - Les promesses de l'habitat inclusif : une vie plus insérée et partagée ?

14 juin, 14h-15h30 - Les dispositifs d'appui à la coordination : mission impossible ?

23 juin,14h-5h30-L'habitat inclusif, les professionnels et la ville : un double impératif de coordination ?

6 octobre, 13h-14h - Le soutien des proches aux personnes âgées, aujourd’hui et demain : état des lieux et projections de la population d’aidants

8 novembre, 13h-14h - Les différences départementales de prise en charge des personnes âgées en perte d’autonomie : disparités ou inégalités ?

https://www.cnsa.fr/actualites-agenda/actualites/participez-aux-nouveaux-rendez-vous-de-la-recherche-sur-lautonomie-premier-webinaire-le-31-mars

7.Affaire Orpea : l’État saisit la justice et exige le remboursement de financements publics. Deux mois après la publication de son livre-enquête Les Fossoyeurs sur le groupe Orpéa, le journaliste Victor Castanet a été applaudi au Salon des Seniors à Paris lors d'une conférence sur les Ehpad (établissements pour personnes âgées dépendantes).

L'onde de choc du livre a déclenché des auditions très suivies à l'Assemblée nationale et au Sénat.

Ce 26 mars, les conclusions des missions de contrôle de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et de l’Inspection générale des finances (IGF) pointent des dysfonctionnements significatifs au point que l’État a décidé de saisir la Justice et demande le remboursement des financements publics irrégulièrement employés. Pour les associations de personnes âgées et leurs familles : il faut publier les rapports et accélérer les réformes. Des dysfonctionnements significatifs et une boîte noire.

Les associations de personnes âgées et leurs familles veulent la publication des rapports et s’adressent aux candidats à la Présidence. https://www.agevillage.com/actualites/affaire-orpea-l%C3%A9tat-saisit-la-justice-et-exige-le-remboursement-de-financements-publics

8.EHPAD/ « La vieillesse à moindres coûts » par Geneviève Chovrelat-Péchoux , le 25 mars. Les contraintes réglementaires, gestionnaires et informatiques qui pèsent sur les EHPAD conduisent à faire primer le budgétaire sur le sanitaire. Les établissements privés comme publics sont enfermés dans des logiques de rationalisation menant à la maltraitance structurelle des résidents. …

Les premières concernées, les personnes âgées dépendantes, se plaignent rarement, même si elles sont en capacité de le faire, tant la pression sociale pèse par les représentations négatives de la vieillesse. Conscientes d’être devenues un poids pour leur famille, elles sont officiellement « à charge », et culpabilisent d’autant plus si à la dépendance physique s’ajoute la précarité économique qui contraint les enfants, en vertu de l’obligation alimentaire, à financer une partie du dispositif d’aide….

https://laviedesidees.fr/La-vieillesse-a-moindres-couts.html

9.Alzheimer : lancement de la plateforme de formation "Mémoire". Cet outil de simulation numérique, pédagogique et innovant, vise à placer le médecin dans une situation aussi réelle que possible, telle une consultation dans son cabinet médical.

Complémentaire des autres outils de formation dédiés à Alzheimer, cette plateforme baptisée « Mémoire » s’appuie sur les recommandations de la HAS et l'approche commune du Collège de médecine générale et des spécialistes des troubles neurocognitifs pour garantir une rigueur scientifique et médicale. … Cette solution a été imaginée avec des médecins spécialistes (neurologues, gériatre) et généralistes et est soutenue par France Alzheimer et la Société française de Gériatrie et de Gérontologie.

https://www.senioractu.com/Alzheimer-lancement-de-la-plateforme-de-formation-Memoire_a24437.html

10.Fin de vie : le droit de choisir. Une table ronde s’est tenue lors de la rencontre nationale de la CFDT Retraités. Elle avait pour objet de poursuivre la réflexion engagée au congrès confédéral de Rennes, en juin 2018. Son déroulement s’est effectué en deux temps.

La première partie a donné un éclaircissement sur la situation actuelle du vieillissement et de la fin de vie. La seconde partie s’est penchée sur les solutions possibles pour une fin de vie respectueuse de l’être cher. Soins palliatifs ? Euthanasie ? Suicide assisté ? Assurer une fin de vie dans le respect et la dignité..

https://www.xn--cfdt-retraits-mhb.fr/Fin-de-vie-le-droit-de-choisir-premiere-partie